7 février, 2023

Le poisson protège le cœur des femmes « rapidement »

Recommandé

Selon une étude danoise, une consommation de poisson régulière chez les femmes entre 15 et 49 ans diminuerait le risque de problèmes cardiovasculaires. Les omégas 3 seraient le rempart aux problèmes cardiaques.

Manger du poisson c’est bon pour les femmes. Sur le long terme pour la mémoire d’une part. Mais aussi à court terme, selon une récente étude danoise, publiée dans l’American Heart Association. Celle-ci a analysé la consommation de poisson chez 50.000 femmes âgées de 15 à 49 ans durant huit ans. La conclusion est assez nouvelle : en mangeant du poisson les risques de problèmes cardiaques seraient beaucoup plus faibles. « Les femmes qui consomment rarement ou pas du tout de poisson ont un taux de problèmes cardiovasculaires supérieur à 50 % sur huit ans par rapport à celles qui en consomment régulièrement », écrivent les auteurs de l’étude.

Des bienfaits à plus brève échéance

Mais pour eux « la plus grosse difficulté quand on veut faire passer de tels messages de santé publique auprès des populations les plus jeunes, c’est qu’en général on ne perçoit pas les bienfaits (des attitudes promues) avant 30 ou 40 ans, mais notre étude prouve justement que ce n’est pas le cas » et que des bienfaits peuvent être attendus à plus brève échéance, souligne l’un des auteurs de l’étude.

La marche rapide pour vivre plus longtemps
>

À quelle fréquence les femmes doivent-elles manger du poisson ? « Pour jouir des bienfaits de la consommation de poisson ou d’huile de poisson, il faut suivre les recommandations diététiques qui conseillent de manger du poisson comme plat principal au moins deux fois par semaine ».

Quels poissons sont les plus salvateurs dans le sens de cette étude ? Il s’agirait du cabillaud, du saumon, du hareng ou du maquereau, c’est-à-dire des poissons riches en oméga 3. Cet acide gras polysaturé serait ce qui protège contre les problèmes cardiaques ou vasculaires, selon les chercheurs.

Bonne Semaine!
>

Un autre chiffre encore. Selon l’étude, les femmes qui ne mangent pas de poisson ont un risque de problèmes cardiaques supérieur de 90% à celui encouru par les femmes mangeant du poisson au moins une fois par semaine semaine.

http://www.francesoir.fr/actualite/sante/poisson-protege-coeur-des-femmes-rapidement-163721.html

- Advertisement -
- Publicité -

Testez-vous

Dernier Single

- Advertisement -
EnglishFrench