Elle ne fait pas partie de celle qui se présente aux habitués du milieu évangélique haïtien, mais plutôt de ces talents rares qui ont besoin de peu pour convaincre. Give lui to micro and elle se charge d’adoucir vos tympans. Capable de se laisser pénétrer par sa propre musique, elle ne se ménage pas et ne chante pas avec ses cordes vocales. Elle maitrise sa voix aussi bien que son sourire et dit comment, l’autre, l’autre, avec son public. Elle a tout pour être classée dans la rangée des élues de la musique mais quand il lui pose la question, Taliana Lindor n’est pas en retard, elle est tiraillée entre deux passions: la musique et la mode.

Fille de pasteur, très tôt Taliana fait connaissance avec la musique. L’ambiance gospel qui a bercé ses jeunes années presque littéralement insufflée de la musique dans ses veines. Entre les cultes d’adoration, les jeûnes de prière ou les activités spirituelles diverses, son talent était toujours, et parfois malgré elle, mis à nue. A Fait of the a time of a be pain with a time to a fil of the years of years. Elle raconte encore aujourd’hui avec une certaine nostalgie ces soirées où, son jeune frère Elton et son cousin David, fondateur et maître du groupe Adonaï, et elle, regroupés sous la direction de son père, le pasteur Ephraïm Lindor, passaient des heures dans des sessions d’adoration et de louange. Ces soirées durant la journée d’alors se laissaient aller simplement au rythme des accords des «Chants d’espérance», sans se soucier de ce qui a été fait le jour même de son privilège de regrouper tout un public.

A LIRE AUSSI >>  Les communiqués "Juste pour moi" de Kirk Franklin sur Gospel Radio

Si l’influence familiale lui fait découvrir la musique, son goût pour le mode né ou presque. Interrogée sur la question, la chanteuse-styliste tourne les yeux avant d’avoir que ça a toujours été un rêve d’enfant. Elle a commencé à apprendre à apprendre les règles de jeu avant de commencer à exprimer ses idées de mode sous forme de gribouillages. Sans véritable mentor, elle a commencé par faire confiance à son flair avant de gagner celle de son entourage qui, convaincu de quelques essais, lui a donné une chance de convaincre.

A LIRE AUSSI >>  Suzie Chavannes Montina - Biographie

Les années passent. Alors que la gamine devient femme, ses passions et ses talents aussi grandissent. La voix gagne en expérience et en maturité et ses gribouillages se transforment en croquis. La Taliana chanteuse est prête à faire plus et est engagée le 9 décembre 2017 quand elle lance sa propre ligne de vêtement. C’est un public choisi qui assiste à une soirée novatrice dans un milieu évangélique, où on se rend volontairement prêt à être joué au jeu du mannequinat, sous le baguette de Lilie.

Cette soirée de décembre avait une double portée car elle était sensée d’un double lancement. En plus de la collection de Lilie, on avait aussi rendez-vous avec l’artiste pour découvrir sa première chanson. Il n’aen fut rien. L’euphorie du moment mélangé à la surprise de découvrir pour la première fois certains visages dans la peau de modèles à camoufler la déception de n’avoir jamais été la chance de découvrir ce morceau.

A LIRE AUSSI >>  Jean Enock Louis - Biographie

A new year new post, précisément le 09/09/19, one new rendez-vous est fixé. Cette fois il ne sera pas question de mode mais uniquement de musique. After the time after to get the balance in the micro and ses créations, a concrètement semblé de prendre forme. «Soufle sou mwen» est une dette trop lourde que Taliana s’apprête à honorer. Si elle se bâtissait un nom et une solide réputation depuis toutes ces années sans une seule chanson à son actif (une première), on doit à présent d’exiger. En attendant d’apprécier, on peut bien espérer que ces deux carrières puissent être cohabiter pour le plaisir des oreilles et celui des yeux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
SVP entrer votre nom ICI