No the Paris in the family of scientific, ses trois frères et soeurs ont également suivi des études de sciences -, Marc Pernot, tout naturellement dans une école d’ingénieurs. C’étaient les débuts de l’informatisation. Lui qui a toujours «adoré» les cartes topographiques travaillées une dizaine d’années en tant qu’informaticien en cartographie: «Mon métier me passionnait. J’avais un très bon poste dans l’administration, avec un statut et un salaire confortables. »

Un engagement absolu

«J’avais besoin de souffler. Cela faisait dix fois que je travaillais à 100% en parallèle engagé bénévolement presque à mi-temps dans mon église », explique le Parisien. Chef scout, il était également actif dans le catéchisme des enfants, il était occupé par un soutien scolaire, il était prédicateur laïque et trésorier de l’association. Responsable des groupes de jeunes, il passait toutes ses vacances en camps: «Je faisais même le ménage et le bricolage dans les locaux de mon église.»

Sa décision est difficile à accepter pour ses parents. Pourtant, ils sont des familles protestantes engagées depuis des générations dans leur église. «Cela leur donnait du souci. Devenir pasteur n'était pas pas […]

L’article Marc Pernot: «Genève est la Mecque protestante» est apparu en premier sur Regards protestants.



Auteur Alice Papin

Source de la publication

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
SVP entrer votre nom ICI