7 février, 2023

Les crampes, que cachent-elles ?

Recommandé

La crampe est un symptôme banal qui peut être déclenché par divers évènements, allant de la grossesse à la déshydratation par exemple.


Il existe cependant des crampes diffuses, par opposition à la crampe classique localisée, pouvant révéler une vraie pathologie sous-jacente.

La crampe localisée est bénigne

La crampe peut se définir comme une contraction musculaire soudaine, douloureuse, involontaire et passagère, d’une partie ou de la totalité d’un muscle. Elle dure généralement de quelques secondes à quelques minutes. Les crampes intéressent surtout le mollet et cèdent à l’étirement musculaire.

Elles surviennent lors des efforts chez les sportifs, mais parfois aussi au repos et souvent la nuit.

Etats-Unis : divorce du premier évêque ouvertement gay
>

Le plus souvent, elles sont localisées et isolées, sans aucun rapport avec une maladie.

Quelles sont les causes des crampes ?

Les évènements susceptibles de déclencher des crampes sont très divers :

  • La grossesse.
  • La pilule.
  • La fatigue.
  • L’activité sportive (en particulier la natation).
  • La déshydratation avec perte de sel (sueurs intenses, coups de chaleur, vomissements, diarrhée).
  • Le froid.
  • Certaines positions.
  • Les dialyses rénales.
  • Certains médicaments, notamment les anti-acétylcholines indiqués dans le traitement des myasthénies (épuisement musculaire), et ceux qui modifient l’équilibre des ions sodium et potassium (laxatifs, diurétiques, corticoïdes), ainsi que les statines contre le cholestérol.
  • L’abus d’excitants (café, thé).
  • La toxicomanie…
Messieurs, prenez soin de votre peau!
>

Les crampes diffuses

Certaines crampes, lorsqu’elles sont diffuses et associées à d’autres signes, peuvent néanmoins révéler une affection neuromusculaire grave ou une souffrance de la fibre musculaire.

Il est alors nécessaire de réaliser un diagnostic précis, lequel peut imposer des examens complémentaires, comme l’électromyogramme. Après avoir éliminé toutes les causes citées précédemment, on peut rechercher une cause endocrinienne, notamment impliquant la thyroïde, puis une maladie du motoneurone, comme la sclérose latérale amyotrophique par exemple, mais il en existe bien d’autres (amyotrophies spinales, syndrome de Kennedy, syndrome postpolio…).

En cas de crampes survenant exclusivement à l’effort et entraînant une intolérance à l’effort, le diagnostic s’oriente vers une myopathie métabolique (taux anomaux d’acide lactique, accumulation de glycogène dans le muscle, etc.).

Quels aliments pour de bons yeux ?
>

En conclusion, la crampe classique n’a pas d’incidence et s’explique simplement par divers évènements de la vie quotidienne.

En revanche, les crampes diffuses, non localisées, doivent amener à consulter afin d’en rechercher la cause exacte. Elles peuvent révéler une maladie grave sous-jacente.


Mis à jour par Dr Philippe Presles le 02/09/2013
Créé initialement par Dr Philippe Presles le 05/11/2007

Sources : Entretiens de Bichat, Communication de Eymard B., 10 septembre 2007.

source: e sante

- Advertisement -
- Publicité -

Testez-vous

Dernier Single

- Advertisement -
EnglishFrench