Fetes des 1er et 2 Novembre – Fete des morts – que dit la bible?

LES FÊTES DES 1er et 2 NOVEMBRE

Définition : La fête des morts est un rituel pratiqué dans de nombreuses cultures et religions, qui consacrent souvent un ou plusieurs jours fériés à la commémoration des défunts.

Toutes les civilisations du monde célèbrent la fête des morts au début de novembre. Les hommes prient pour le repos de l’âme des défunts. D’autres interpellent leur faveur ou celle des esprits de la mort. D’ou viennent ces croyances ?

Les Égyptiens, les Romains et les Grecs croyaient que les âmes passent par un lieu de tourment et de purification avant d’entrer au paradis. Platon dans Timée et Virgile dans l’Énéide, parlent d’un lieu de souffrance où transitent les âmes des morts pour se purifier. L’historien Muller décrit dans les Doriens la coutume d’offrir des sacrifices à Mercure, conducteur des morts, le 30 ème jour après le décès d’un parent. Ces sacrifices devaient servir à payer les fautes du mort, afin qu’il lui soit permis d’accéder à l’Olympe.

En l’an 593, le pape Grégoire I, proclama l’existence du purgatoire, alors que durant les 600 ans passés, cette croyance n’avait pas existé chez les chrétiens. Le purgatoire était désigné comme un lieu de souffrances atroces où vont expier les âmes mortes en état de péché véniel. Le paiement d’indulgences pouvait abréger les peines du purgatoire des défunts, et la prière pour les morts de ce purgatoire fut instaurée.

Une des premières images du Christ dans un tombeau égyptien ?
>

St. Jérôme introduisit le livre des Macchabées dans les Écritures vers l’an 400 après J.C. : « C’est une sainte et salutaire pensée de prier pour les morts afin qu’ils soient délivrés de leur péchés. » 2 Macchabées 12 :45-46

Mais dieu avait catégoriquement interdit au peuple juif de prier pour les morts, et les Hébreux déclarent que le livre des Macchabées n’appartient pas à leurs écrits originaux. L’ancien testament enseigne : « Ils ont confiance en leurs biens et se glorifient de leur grande richesse, ils ne peuvent se racheter l’un l’autre, ni donner à Dieu le prix de leur rachat. Le rachat de leur âme est cher et n’aura jamais lieu. » Les cultes protestants rejettent aussi le livre des Macchabées comme ayant été écrit pour donner une origine biblique au culte des morts. Cette phrase du Christ est utilisée comme indice de l’existence du purgatoire par ceux qui y croient : « En vérité, je vous le dis, vous ne sortirez pas de là que vous n’ayez payé le dernier quadrant. » Cette sentence est malheureusement tirée hors de son contexte, car Jésus demandait aux disciples d’être honnêtes en affaire et d’acquitter toutes les dettes, car ils devront faire face à leurs manquements et aux conséquences des actes malhonnêtes.

Le lien entre la dépression et les heures supplémentaires
>

La Bible dit : « Car il nous faut comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps (2 Cor 5 :10). C’est pour ce que nous aurons fait dans notre corps que nous seront jugés, il n’y aura pas de pénitence dans l’au-delà pour le rachat de nos âmes.

Nos prières peuvent-elles atténuer les fautes des morts, et sauver leur âme ?

Les écritures disent : « Car il est réservé aux hommes de mourir une seule fois après cela vient le jugement. » (Héb 9 :27). Le jugement viendra après la mort et n’aura donc rien à voir avec les prières et les messes de requiem ultérieures.

Jeune de Josaphat - 40 jours de victoire entière et intégrale
>

Doit-on procéder à toutes sortes de cérémonies pour le salut de l’âme de défunts ?

Un autre d’entre les disciples lui dit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord ensevelir mon père. Mais jésus lui répondit : suis-moi et laisse les morts ensevelir leurs morts. » (Mat 8 : 21-22).

Dieu veut-il que nous pleurions les âmes des défunts qui avaient accepté Jésus comme sauveur personnel ?

« Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance. Car si nous croyons que Jésus est mort et ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. » (1 thess 4 : 13-14)

La fête des Morts est célébrée partout. Mais comme nous venons de le voir, Dieu l’a interdite. Alors, évitez les manifestations de cimetières et autres cérémonies pour honorer les morts. Dieu est vivant, réjouissez-vous avec les vivants.

 

 

Article tiré du journal Vision des Jeunes de Jesus Center, numéro 11