3 février, 2023

Deux tests simples pour diagnostiquer l’insuffisance rénale

Recommandé

Rein-une-solution-pour-resoudreL’insuffisance rénale est encore trop souvent découverte à un stade avancé, quand les seules solutions thérapeutiques possibles sont la dialyse et la greffe.

L’insuffisance rénale, c’est quoi ?

Un Français sur vingt est concerné par l’insuffisance rénale.

Bien des maladies peuvent la provoquer, en premier lieu toutes les affections du rein :

  • maladies glomérulaires,
  • néphropathies interstitielles chroniques,
  • pyélonéphrites à répétition,
  • coliques néphrétiques multiples,
  • polykystose rénale.

L’âge est aussi un facteur favorisant, le nombre de néphrons (unités fonctionnelles du rein) diminuant avec le temps.

Les intoxications professionnelles ou encore médicamenteuses mais aussi certains médicaments administrés à dose non toxique peuvent s’avérer redoutables.

Enfin, deux maladies très fréquentes, diabète et hypertension artérielle, aboutissent à une destruction rénale lorsqu’elles ne sont pas correctement soignées.

L’insuffisance rénale, un fléau silencieux

 

Etats-Unis: Donald Trump a rencontré 1000 responsables évangéliques
>

Les signes d’alerte sont rares.
L’insuffisance rénale est souvent découverte à un stade très avancé ; la dialyse est déjà indispensable, en attendant le seul traitement efficace, la greffe. Or, les donneurs sont rares et la liste d’attente bien longue… D’où l’intérêt d’un suivi médical régulier, même si vous pensez être en bonne santé.

Deux tests très simples :

  • une analyse d’urine par bandelette urinaire
  • un dosage de la créatinine via un examen sanguin permettent de dépister précocement un dysfonctionnement.
Mise à jour de la barre de réservations sur le site du buffet
>

Cette surveillance est d’autant plus justifiée qu’il existe un terrain prédisposant. Le traitement des maladies favorisantes (hypertension artérielle, diabète) est tout aussi essentiel. Un petit bilan annuel est préférable à trois séances hebdomadaires de dialyse !

À savoir, en France :

  • 3 millions de personnes ont une maladie rénale,
  • 39 600 sont dialysées,
  • 12 320 sont en attente de greffe.

8-14 mars 2014, la semaine du rein

La Fédération nationale d’aide aux insuffisants rénaux (Fnair) propose désormais deux campagnes de dépistage et de sensibilisation : la Semaine nationale du rein (8-14 mars 2014), qui coïncide avec la Journée mondiale du rein ; et les Journées régionales du rein, en octobre.

[Coupe du monde] Faut-il être croyant pour marquer des buts ?
>

À ces deux occasions, des centaines d’établissements ouvrent leurs portes pour proposer un dépistage rapide et gratuit. Comme le souligne Jean-Pierre Lacroix, président de la Fnair, « Nous espérons multiplier nos chancesde faire des diagnostics précoces de l’insuffisance rénale. Chaque année, ce sont plus de 10 % des tests par bandelette urinaire qui présentent des anomalies. »

Pour en savoir plus : www.fnair.asso.fr

source:

Article publié par  le10/03/2014

Sources : « Insuffisance rénale : diagnostiquer à temps », un article du Magazine Bien-Etre & Santé n°308 de février 2014

- Advertisement -
- Publicité -

Testez-vous

Dernier Single

- Advertisement -
EnglishFrench