Lorsqu’on interroge des couples sur la façon dont ils se sont rencontrés et notamment comment ils ont su que leur futur conjoint était le bon ou la bonne, les retours sont tous différents. Ce qui est tout à fait normal, les histoires étant différentes d’un couple à l’autre. Cependant, nous avons tous un point commun, Dieu. Tout chrétien qui aspire à se mettre en couple, est supposé prier pour connaître la volonté de Dieu pour son futur partenaire, son futur couple.

Dans nos prières, nous demandons souvent à Dieu de nous donner un (e) époux (se) qui nous plaît, mais non une personne qu’Il aura suscitée, un conjoint selon Son cœur : qui Le craint, qui Le sert, qui fait Sa volonté. Malheureusement, l’impatience nous pousse à agir dans la précipitation, à ne pas prendre le temps de prier, ni de nous en remettre à Dieu, ou encore de nous attendre à Lui ; encore moins à exercer notre patience et persévérer.

Comment savoir si j’ai trouvé le bon conjoint ? C’est difficile de pouvoir l’exprimer réellement, mais ce que je peux te dire, c’est que lorsque la femme ou l’homme de notre vie se présente à nous, nous en avons la conviction. Commentaire ? C’est ce que nous allons découvrir.

Dieu va disposer les circonstances en ta faveur

Nous sommes plusieurs à avoir déjà entendu ou utilisé l’expression « concours de circonstance » pour expliquer une série d’événements ou de circonstances imprévues. On aime également parler de coïncidence ou de hasard lorsqu’on se trouve devant des faits impromptus, soudains, qu’on ne peut appréhender et qu’on ne peut expliquer. Peut-on dire qu’avec Dieu, il n’y a pas de hasard ? En tant qu’enfants de Dieu, nous sommes conscients que c’est Lui qui a créé toute chose.

Par ailleurs, la Parole nous dit que « nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions » Éphésiens 2:10 (LSG). En effet, notre Dieu avait déjà tout établi et orchestré sur la terre en notre faveur. Rappelons-nous qu’Il nous connaissait déjà avant notre naissance (Jérémie 1:5)

Ses plans et Ses desseins nous étions prédestinés telles que ses voies qui sont parfaites (Psaumes 18:31). J’aime beaucoup ce verset qui nous affirme que « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon Son dessein » Romains 8:28 (LSG). Pour ma part, je ne crois pas au hasard. Lorsque je me remémore la façon dont j’ai rencontré mon mari, je me rends compte que Dieu avait tout préparé, tout pensé.

Je n’étais pas encore en Christ, donc je ne connaissais pas encore Dieu de manière intime, mais j’avais une soif de Lui que je ne pouvais expliquer. Et c’est ce soif de Lui qui m’a poussé à Le rechercher et à en savoir plus sur Lui. Il connaissait déjà mes attentes, mes besoins, ce à quoi j’aspirais en secret. Au fur et à mesure, il m’a fourni vers Lui ; Il est passé par différentes personnes, Il s’est servi de situations différentes et divers événements de ma vie pour y arriver.

A LIRE AUSSI >>  les questions que posent un prétendant sérieux. - Fréquence Chrétienne

En effet, la Bible déclare : « Le cœur de l’homme se propose sa voie, mais l’Éternel dispose ses pas » Proverbes 16:9 FRDBY. Ce qui nous amène à notre prochain point.

Dieu m’a fourniee à Lui et rapprochée de mon mari

J’ai témoigné à plusieurs reprises sur mon mariage et sur la façon dont Dieu s’était révélé à moi. J’aimerais y revenir momentanément. Comme je le mentionne plus haut, je n’étais pas encore en Christ. Mais j’avais un désir de changement, de nouveau départ. Je ne savais pas comment m’adresser à Dieu, mais je me souviens Lui avoir clairement demandé de me connecter avec une personne qui deviendrait mon mari. Non, ce n’est pas une blague.

Je me demande encore aujourd’hui comment m’est venue cette prière, n’étant pas encore convertie. Mais comme je te disais, j’avais une vraie soif de Le connaître. Il est Celui qui sonde nos cœurs, qui discerne nos désirs les plus enfouis. Et à ce moment précis, j’étais sincère et je n’avais qu’une seule envie : tout reprendre à zéro. À l’époque, je ne ressentais pas nécessairement le besoin de fonder une famille, mais bien de me poser, m’assagir et préparer mon avenir.

Ce désir de Dieu et de changement de vie était de plus en plus grandissant en moi. J’avais croisé de nombreuses personnes qui m’avaient parlé de Jésus, dont un proche, mon mari et une amie, qui ont été les dernières personnes sur ma quête et par qui je suis venue à Lui ; notamment mon mari. Pour faire court, nous étions un groupe d’amis inséparables dont mon futur mari et une amie qui étaient tous les deux chrétiens.

Dans ma quête de réponses, j’ai commencé à fréquenter les églises évangéliques dont celle de mon époux. Mon mari et moi étions dans ce même groupe d’amis, mais n’étions pas fournissants l’un par l’autre. Lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux mêmes valeurs que lui, dont Christ, nous nous sommes rapprochés et petit à petit, nous nous sommes appréciés en tant qu’amis et très vite, nous sommes passés du stade d’amis à un niveau plus élevé.

Nous avons commencé à avoir des sentiments l’un pour l’autre. À cet instant, j’ai su qu’il était la réponse aux prières diffusées à Dieu. Que nous dit la Parole ?

Lorsque tu aspires au mariage, que tu as résolu dans ton cœur de rencontrer ton futur conjoint, je dis bien « résolu » car il s’agit d’une forme de décision. Lorsque tu cries à Dieu et qu’il voit la sincérité de ton cœur, quel que soit le temps que ça prendra, il t’exaucera.

« vous me priez, et je vous exaucerai. Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur » Jérémie 29:12-13 (LSG). Nous devons juste exercer notre patience et persévérer dans la prière. C’est ce que j’ai fait sans chercher à brûler des étapes, sans chercher à avoir de réponse immédiate.

Je L’ai signalé et Lui ai exprimé mon désir de me marier

Selon une de mes proches, lorsque j’étais adolescente et jeune adulte, j’avais mentionné à plusieurs reprises, telle une déclaration, l’âge auquel j’allais me marier et avoir des enfants. Il est vrai que d’aussi loin que je me souvienne, je ne m’imagine pas célibataire. En effet, j’étais encouragé de différents couples, dont mes parents, grâce que je pouvais me projeter régulièrement.

A LIRE AUSSI >>  Comment bien gérer le temps en couple quand on a des enfants? - Fréquence Chrétienne

Cependant, je ne me rappelais plus avoir prononcé des paroles spécifiques sur mon futur couple. Mais ce qui est surprenant, c’est que l’année où j’ai rencontré mon mari, j’ai dit à Dieu que je voulais un homme posé, responsable et qui le craint. A ce moment précis, je lui ai exprimé mon désir de rencontrer une personne et que notre relation aboutisse au mariage. Je n’ai pas une seule fois douté dans mon cœur mais je lui ai envoyé cette prière avec une assurance que je ne pouvais pas expliquer à l’époque.

Avec le peu de foi et le peu de connaissances de la Parole que j’avais, je me suis tourné vers Lui et je m’en suis remis totalement à Lui. Je Lui ai ouvert mon cœur et j’ai placé ma confiance en Lui. « Ou la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas » Hébreux 11:1 (LSG). Ce qui est impossible ou inaccessible aux Hommes est possible à notre Dieu qui n’a pas de limite : « Car rien ne sera impossible à Dieu » Luc 1:37 (LSG).

Je L’ai interpellé à la fois avec audace et honnêteté : « L’Éternel est près de tous ceux qui L’invoquent, de tous ceux qui L’invoquent avec sincérité » Psaumes 145:18 (LSG). Nous ne devons pas hésiter à Lui faire connaître les désirs de notre cœur, à Lui demander de façon claire et concise ce que nous voulons. Il n’est pas indifférent, contrairement à ce que nous pouvons penser.

La Bible déclare d’ailleurs : « Car recevra demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe » Luc 11:10 (LSG). Étape par étape, j’ai intégré cette relation avec Lui, j’ai continué à Lui soumettre mes requêtes et Il m’a donné cette assurance que c’était celui qu’Il m’avait choisi.

Il m’a petit à petit donné l’assurance que c’était lui

Comme je te l’ai expliqué, nous ne pouvons décrire avec des mots ce que nous ressentons. Mais nous pouvons discerner que c’est le bon. Que nous dit la Parole ? « Tout ce qui n’est pas le produit d’une conviction est péché » Romains 14:23 (LSG). Nous avons non seulement cette conviction concernant notre futur conjoint, mais également une paix indescriptible qui nous a envahis. Il en est de même lorsque nous pensons à lui ou quand nous sommes en sa compagnie.

Me concernant, je peux affirmer que tout ce que Dieu fait m’émerveille et dépasse mon entendement. Il m’a exaucée alors que je n’étais pas encore totalement à Lui. Il est un Dieu à la fois proche et insaisissable. La Bible nous dit que « ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles » Romains 11:33-34 (LSG). Je peux résumer cette période par ce verset : « Il fait toute chose bonne en son temps » Ecclésiaste 3:11 (LSG).

A LIRE AUSSI >>  le processus et ce qu’implique chaque étape. - Fréquence Chrétienne

Pour répondre à la question : « Est-ce que j’ai su que c’était le bon ? » Je répondrai : « oui, j’en ai eu l’assurance au fur et à mesure ».

Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas ; nous pouvons également nous tromper, mais comme je le mentionne dans l’introduction, ça arrive souvent lorsque nous nous précipitons. Notamment lorsque nous sommes dans la comparaison ou dans la convoitise. Nous côtoyons des personnes ami(e)s, frères/ sœurs, collègues qui sont tous en couple et nous les envions secrètement.

Cela nous pousse à nous engager avec la mauvaise personne. Raison pour laquelle il est important, surtout en tant qu’enfants de Dieu, de rester dans la prière, de faire confiance à Dieu, de demander l’assistance du Saint-Esprit, afin de ne faire aucun choix qui ne s’aligne pas sur la volonté de Dieu. Oui, rappelons-nous de ce que la Parole nous dit au sujet du Saint-Esprit : « L’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne Le voit point et ne Le connaît point ; mais vous, vous Le connaissez, car Il demeure avec vous, et Il sera en vous » Jean 14:16-17 (LSG).

Nous ne devons pas négliger Sa présence dans nos vies, à contrario nous devons aspirer continuellement à Lui et nous disposer à recevoir toute instruction de Sa part, aussi insignifiante qu’elle pourra paraître.

J’aimerais conclure sur ces versets :

« Invoque-moi, et je te répondrai ; Je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connais pas » Jérémie 33:3 (LSG).

« Cherchez l’Éternel pendant qu’Il se trouve ; invoquez-Le, tandis qu’Il est près» Ésaïe 55:6 (LSG).

« Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées » Ésaïe 55:8-9 (LSG).

« Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices » 1 Samuel 15:22 (LSG)

« Car vous avez besoin de patience, afin que, ayant fait la volonté de Dieu, vous receviez les choses promises. » Hébreux 10:36 (FRDBY).

Nous avons tous été créés par un seul Dieu, mais nous avons tous un appel différent. Nous devons croire que Dieu est le rémunérateur de ceux qui Le cherchent et qu’Il agit encore aujourd’hui. Ne cherchons pas à entrer en compétition avec qui que ce soit, à brûler des étapes et à entrer dans une relation qui n’honore pas Dieu. Exerçons notre patience, recherchons Sa face, demeurons dans l’obéissance, afin de faire Sa volonté parfaite et trouver le partenaire qu’Il agrée. Si nous respectons ce processus, nous saurons quand le bon conjoint se présente à nous.

Que Dieu te bénisse !

Auteur Sylvia WYCKAERT-AHIPEAUD

Source de cette publication

close

Restons connectés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
SVP entrer votre nom ICI