Issu d’une famille moyenne, des parents cultivateurs qui luttent pour la survie de leurs enfants, le Maire Wilson Jeudi est né le 6 octobre 1963 à l’hôpital La Providence des Gonaïves. Avocat, douanier, comptable, il a aussi fait des études en psychologie des relations humaines. Il a occupé des postes importants dans les services publics comme Juge, inspecteur à l’aéroport,employé au Ministère des travaux publics ; puis, fut tour à tour Directeur de la Douane de Saint-marc et de Miragoane.

En 2002, il fut nommé chargé de mission à la Direction générale de la Télévision nationale d’Haïti, jusqu’à sa rencontre avec le révérend Pasteur Luc Mésadieu du parti politique MOCHRENA, candidat à la présidence, avec qui, il faisait campagne, en vue de bénéficier, en retour, d’un poste nominatif.
Il était à Miami quand le Pasteur lui a proposé la mairie de Delmas, qu’il refusa, ne sachant quoi dire et ne voulant pas mentir aux électeurs qui doivent attendre beaucoup d’un maire. Mais, sous les conseils d’un ami, il accepte de briguer le poste.

Le Maire Jeudi est chrétien. Il a rencontré le Seigneur un 13 avril lors d’une croisade dans une église dirigée par un Pasteur américain, ensuite, il a fait choix d’une église baptiste. Selon M. Jeudi, ce choix était une décision majeure et réfléchie qui n’était pas approuvée par ses parents non chrétiens. En 1991, il laissa définitivement Gonaïves et rentra à Port-au-Prince où il s’affiliait à l’église du Pasteur Nérée puis à l’assemblée de Jésus Center.

On ne peut pas diriger sans Dieu, d’après le Maire et l’expérience qu’il a faite lors de sa campagne en est un parfait témoignage. Par exemple, avant chaque réunion, il implorait l’aide de Dieu en vue d’avoir un langage facile lui permettant de convaincre ses électeurs ; et Dieu lui répondait toujours. Ses collègues ne comprenaient pas cette grâce et le traitaient de fils du diable. Ils ont même essayé de lui faire du mal, mais à chaque fois, Dieu était là. IL croit en ce verset qui stipule ainsi « Le malheur atteint souvent le juste mais Dieu l’en délivre toujours ».Pour lui, Dieu est sa boussole et il ne veut pas faire partie des échoués. Dieu étant présent dans sa vie qui est le reflet de l’évangile, il invite ses collaborateurs à le suivre et prit la décision de changer le logo de la mairie qui est devenu « DIEU- PATRIE-AMOUR ».

A LIRE AUSSI >>  Sony Lamarre Joseph - Qui est-il?

M. Jeudi est fier et satisfait des 3 années passées à la mairie car ses réalisations sont si énormes qu’il n’arrivait pas toujours à les inaugurer. « Avec Dieu, nous ferons des exploits », un verset biblique pour énumérer les différents projets réalisés tels des ponts, routes abandonnées et la rénovation de la mairie pour n’en citer que ceux-là. Cette rénovation, d’après le Maire, c’est dans le souci de bien accueillir les contribuables de Delmas.

La mairie est très productive selon le Maire de Delmas et pour illustrer ses propos, il donne un exemple d’un service, qui, auparavant, rentrait 60.000 gourdes pendant un an et, grâce à ce choix économique fait depuis 3 ans, comptait, après 3 mois de travail, 300.000 gourdes après malgré cette récession économique. C’est pourquoi, il doit toujours psalmodier le nom de Dieu pour ses bienfaits et ses exploits réalisés dans sa vie.

A LIRE AUSSI >>  Moise Champagne - qui est-il?

Evidemment, d’après M. Jeudi, Satan est toujours en œuvre. On a failli le tuer à plusieurs reprises. Mais Dieu intervient toujours. Un jour, il a envoyé un messager dans la personne de l’ancienne Maire de Fonds-Verrettes lui demandant d’organiser une croisade à la mairie pendant 8 jours et donner de l’aide aux enfants des rues et aux gens d’église pour que ses ennemis sachent que c’est l’Eternel qui est Dieu. Le Maire Wilson Jeudi, l’écouta avec attention et réunissait ses collaborateurs qui n’étaient pas d’accord en disant que l’Etat est laïc. Mais lui, il rétorqua que Dieu a parlé« Heureuse Delmas dont l’Éternel est le Dieu ».Cette décision a suscité la haine et la jalousie chez certains de ses collègues qui l’ont attaqué à maintes reprises. Sa victoire était une arme pour confondre ses ennemis car aux yeux de tous, Dieu lui a fait grâce, lui qui n’était pas toujours un enfant obéissant mais pour le Maire, il croit que Dieu sonde plutôt les cœurs et les reins et M. Jeudi a fait mention d’autres expériences secrètes qu’il a faites avec Dieu mais qu’il ne peut pas dévoiler.

M. Jeudi a fait construire un Palais municipal qui pour lui est une réponse à son homologue de la République dominicaine qui possède un joli Palais qui l’a ébloui lors de son passage à Saint-Domingue ; et, depuis, il a décidé de doter la mairie de Delmas d’un joli Palais qui sera aussi constitué d’un amphithéâtre qui recevra les différentes chorales et ce sera un lieu pour les croisades ; d’où, un lieu de spectacle pour les chrétiens.

La mairie fournit aussi de l’aide aux églises qui en font les demandes et ces employés sont en majeure partie des chrétiens.

A LIRE AUSSI >>  Nadine Francillon - Biographie

M. Wilson Jeudi annonce sa candidature à la présidence pour les prochaines élections. En effet, selon M. Jeudi, le mandat du président Président Préval touchant à sa fin, il lui faut un successeur chrétien car « nous sommes le sel de la terre et en tant que tel, nous devons prouver que c’est Dieu qui nous a confié ce travail ». Il sait que ce n’est pas sans heurts qu’il y arrivera mais grâce à la prière, il finira par être victorieux. D’ailleurs, il a toujours été un bon leader et ses collaborateurs sont constitués de vrais chrétiens.
Toujours, concernant son projet de briguer le poste présidentiel, le Maire se dit supporter par des chrétiens qui croient que le rehaussement du pays doit se faire par des chrétiens d’où des cellules de prières mises sous pieds par beaucoup de groupes de prière, particulièrement, l’église de Delmas 17, dirigée par le révérend Pasteur Jean Marie Désir.

Comme conseils aux chrétiens voulant faire de la politique, le Maire Jeudi leur dira que Jésus a été un grand politicien et qu’il a toujours voulu rétablir l’autorité. Donc, sa participation à la vie politique du pays fera rehausser le pays et l’église en particulier. Il invite les chrétiens à l’accompagner, à l’assister et surtout à la jeunesse chrétienne de lui accorder leur voix. D’ailleurs, le symbole de son parti s’intitule « FORCE-JEUNESSE AU POUVOIR » car « Avec Dieu, nous ferons des exploits ».

Redaction : Marie Carmel Lucien

close

Restons connectés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
SVP entrer votre nom ICI